Une maison sans porte : l’architecture ouverte, un concept en vogue

Une maison sans porte : l’architecture ouverte, un concept en vogue

Si l’on y réfléchit un peu, le concept d’architecture ouverte ne date pas d’hier : une vaste cuisine avec une table suffisamment large pour accueillir toute la famille, de la grand-mère aux petits-enfants, et un canapé pour la sieste bien méritée après le repas en commun. La « pièce à vivre » était généralement à part. Dans les années 1950, la mode était aux grandes pièces à vivre, tandis que la cuisine perdait de sa surface. La cuisinière se trouvait ainsi isolée du reste de la famille. Les tâches ménagères ? C’était pour elle seule. Impossible de mener une conversation suivie.

Depuis quelques années, la cuisine ouverte revient en vogue ; la forme n’est certes plus la même, mais le « vivre ensemble » est de nouveau recherché. Qu’entend-on par architecture ouverte lorsque l’on parle d’une maison individuelle ? Aucune interruption entre la cuisine, la salle à manger et la pièce à vivre. Pour les familles avec de jeunes enfants, la combinaison d’une cuisine ouverte et d’un séjour occupant tout le rez-de-chaussée de la maison s’avère très pratique. Les parents peuvent ainsi préparer le repas tout en surveillant leurs bambins. Avec les nouvelles hottes aspirantes, le problème des odeurs qui se répandent dans toute la maison n’est plus d’actualité. Les hottes « downdraft » aspirent les odeurs et vapeurs directement depuis les plaques de cuisson, vers le bas.

Et au sol ? Les pièces spacieuses sont l’environnement idéal pour les planches larges à l’ancienne, qui accentuent tout naturellement l’impression d’espace. On les trouve même en format ultra-long de trois, quatre, voire sept mètres ou plus. Avec la pose collée en plein et les éléments spéciaux qui permettent dorénavant de poser le revêtement en continu, on peut profiter d’une surface uniforme, sans transitions gênantes. Il s’agit également de la solution idéale afin de garantir un accès optimal aux personnes à mobilité réduite. Et si les enfants finiront un jour par quitter la maison… ils ne manqueront pas d’y retourner pour se réunir à nouveau autour de la grande table familiale !

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !