Actualité brûlante : avec un sauna chez soi, l’hiver devient une oasis de bien-être

Le nouveau sauna S1 est le premier sauna au monde à se refermer d'une simple pression sur un bouton. Replié, il ne mesure que 60 cm, soit la profondeur d'une armoire. Lorsqu'on le déplie, son 1,60 m de profondeur suffit largement à profiter d'un bon sauna.

C’est au moment où s’installe le froid que la transpiration redevient désirable. Le sauna détend, stimule le système immunitaire et adoucit la peau. Est-ce vraiment le cas ? Nous avons demandé l’avis d’une spécialiste…

Il suffit qu’il neige, pleuve ou vente dehors pour que nous éprouvions une soudaine envie de chaleur. Nous nous emmitouflons alors dans d’épais peignoirs, enfilons des chaussettes en laine et buvons du thé bien chaud. Mais le plus agréable consiste quand même à réchauffer tout le corps de fond en comble, notamment grâce au sauna. Transpirer est une tradition immémoriale parmi les Finlandais comme chez les Amérindiens, qui se construisaient même des huttes de sudation. Le mot « sauna » signifie « fosse creusée dans la terre ou la neige » ; cette cahute au confort sommaire, chauffée par des pierres chaudes, a depuis des années fait place au confortable sauna en dur actuel, y compris en Finlande.

Le rituel de la sudation est aussi particulièrement prisé sous d’autres latitudes, comme le montre la multitude de variantes apparues. Le sauna finlandais, où la chaleur atteint 100 °C, reste le plus classique. Les infusions de menthe, de bouleau ou encore d’aiguilles de pin apportent l’humidité nécessaire et favorisent une respiration profonde.

Bien-être aromatique et volupté
Toutefois, pour ceux qui craignent la chaleur, il existe d’autres possibilités tout aussi merveilleuses : le biosauna, où la température maximale est de 60 °C et l’humidité plus élevée que dans un sauna finlandais, permet de « tenir plus longtemps ». De nombreux biosaunas diffusent de la musique relaxante. La couleur de l’éclairage y évolue en continu, combinant les bienfaits de la sudation et ceux de la chromathérapie. Vous aimez l’humidité ? Alors le hammam est fait pour vous. La température est de 40 à 60 °C et l’humidité si élevée que la pièce est envahie de vapeur. À chaque respiration, l’air chaud pénètre dans le corps.

Pour les personnes ne supportant pas la chaleur et n’ayant que peu de temps devant elles, le sauna à infrarouge peut être intéressant : là, le rayonnement infrarouge a un effet revitalisant en profondeur, sans qu’il soit nécessaire de préchauffer la pièce. Une séance de 15 minutes suffit à activer les défenses immunitaires du corps.

Le sauna au sel apporte une réelle fraîcheur et un doux parfum de brise marine avec ses plaques de sel encastrées dans les parois. Là aussi, la température maximale est généralement de 60 °C. Ce type de sauna est particulièrement conseillé aux asthmatiques ou aux personnes fragiles des bronches. Le sauna aux herbes dégage une senteur voluptueuse et aromatique grâce aux essences de plantes médicinales qui fortifient les nerfs, apaisent et font disparaître les tensions. On dit qu’aller régulièrement au sauna est le meilleur moyen de passer l’hiver en bonne santé. Le sauna préviendrait ainsi les refroidissements, stimulerait notre système immunitaire et nous maintiendrait en forme. Est-ce vraiment le cas ? Pour le savoir, nous avons demandé à une naturopathe (voir l’interview ci-après).

Disposer d’un sauna chez soi est un luxe très spécial. De plus en plus de propriétaires sautent le pas et font construire leur propre bulle de bien-être chez eux. Si autrefois, le nec plus ultra consistait à installer la cabine en bois d’un sauna finlandais dans sa cave ou encore à placer une barrique dans son jardin, la sudation fait aujourd’hui partie intégrante du style de vie. Les nouveaux saunas sont tellement design qu’il est inutile de les dissimuler ; ils contribuent même à l’atmosphère de la pièce. Un sauna, un hammam ou une cabine de sudation élégants ont toute leur place, non seulement dans la salle de bains, mais même directement dans la chambre ou la véranda. Si le bois reste le matériau le plus typique, les saunas en verre se font toujours plus nombreux. Ils permettent en effet de profiter de la lumière tout en admirant les nuages et le ciel, le jardin, l’étang ou le paysage environnant.

La plus petite des maisons est assez grande pour accueillir un sauna. Klafs, expert du secteur, propose un sauna dépliable, qui s’intègre dans tout appartement : refermé, il ne mesure que 60 cm de profondeur, pas plus qu’un placard. Une fois déplié, sa surface au sol se trouve triplée.

www.klafsfr.klafs.de

 

Interview avec la naturopathe Sylvia Frömming, www.elementeimeinklang.de

Qu’est-ce qui se passe dans notre corps lorsque nous pénétrons dans un sauna ?
Purification, détente et bien-être : la transpiration stimule le cœur, le renouvellement cellulaire et la circulation sanguine. Le sauna est également bénéfique contre les contractures musculaires.

On dit que le sauna booste les défenses immunitaires. Est-ce vrai ?
Oui, il stimule les cellules du système immunitaire, qui nous aident à lutter contre les infections, et décuple ainsi nos défenses internes. Nous résistons mieux aux maladies.

Le sauna est réputé faire une belle peau, qu’en est-il ?
Transpirer permet de ramollir la couche supérieure de l’épiderme et d’éliminer les callosités ; la peau est purifiée et douce ; en outre, le sauna est un bon entraînement pour les vaisseaux sanguins.

À quoi ressemble une séance de sauna idéale ? À quoi faut-il prendre garde ?
Naturellement, il faut se doucher avant de rentrer dans le sauna. Ensuite, prendre une douche froide et si possible à l’air frais, dans la neige ou un bassin d’eau froide. Entre deux passages dans le sauna, je conseille de se détendre, s’allonger, lire ou faire un petit somme. Il est essentiel de boire beaucoup après le sauna pour compenser l’eau perdue par transpiration (et reconstituer les électrolytes perdus).

À quelle fréquence peut-on aller au sauna ? Est-ce recommandé pour les enfants ?
Il n’y a pas de saison pour le sauna. Une personne en bonne santé peut aller au sauna aussi souvent qu’elle le désire. Pour ce qui est des enfants, ils doivent toujours être accompagnés d’un adulte et n’y rester que quelques minutes, tant qu’ils se sentent bien. Ils profiteront ainsi des bienfaits du sauna au même titre que les adultes.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !