Quand faire son pain ne rime plus avec pétrin

Quand faire son pain ne rime plus avec pétrin

Rien ne vaut un bon pain frais et croustillant. Complet, aux céréales ou encore aux fruits : au pays de la baguette, cet aliment roi se décline à travers d’innombrables recettes. Les Français expatriés, qui ne peuvent pas se rendre chaque jour chez leur boulanger préféré, sont donc souvent contraints de préparer eux-mêmes leur pain. Mais cette solution est aussi idéale pour tous ceux qui ont des goûts bien précis ou doivent adopter un régime sans gluten, épices ou autres additifs. Car qui prépare soi-même son pain en connaît tous les ingrédients.

 

Tout le monde n’a pas forcément le temps de préparer son pain chaque jour. Les amateurs de fait-maison sont donc friands des machines à pain, qui se chargent notamment du pétrissage, une opération chronophage. Leur mode d’emploi est simple : il suffit de verser les ingrédients, choisir un programme et lancer la machine. Vous pouvez soit suivre une recette, soit utiliser des kits prêts à l’emploi.

 

Les machines à pain fonctionnent toutes selon le même principe : les ingrédients nécessaires à la pâte (eau, farine, sel et levure) sont introduits dans une cuve anti-adhésive équipée d’une ou deux pales de pétrissage. Dans l’idéal, versez tout d’abord les ingrédients liquides, puis les ingrédients solides afin de faciliter le travail de la machine. Ensuite, il suffit de choisir un programme et de presser le bouton de démarrage. Une fois le pétrissage terminé, la pâte doit reposer avant que les résistances entourant la cuve n’entrent en action. Au total, la préparation d’un pain peut durer jusqu’à cinq heures. Certains appareils proposent aussi des programmes rapides de 60 minutes. Par ailleurs, la quasi-totalité des machines à pain est équipée d’un programmateur permettant à chacun de déguster du pain frais à l’heure de son choix, par exemple pour le petit-déjeuner. Si vous souhaitez utiliser cette fonction, les utilisateurs avertis de machines à pain conseillent de choisir un modèle doté d’un compartiment séparé pour la levure, pour que cette dernière soit ajoutée à la pâte juste avant la cuisson. Sans cela, la levure peut perdre ses propriétés après un contact prolongé avec de l’eau. Dans ce cas, le pain ne lève pas.

 

Les pains fait maison ont un aspect déroutant de prime abord, puisque la cuve de la machine leur confère une forme carrée. Sur certains appareils, un trou se forme au milieu du pain du fait des pales de pétrissage, qui restent intégrées à la pâte. Mais il existe aussi des pales qui s’extraient de la pâte avant la cuisson. Les machines à pain ont également un autre inconvénient souvent pointé du doigt : la croûte n’est généralement pas aussi croustillante qu’avec du pain cuit au four. Le degré de croustillant varie toutefois d’un appareil à l’autre. Sur la plupart des machines à pain, trois degrés de dorure sont disponibles. Il existe même un modèle doté de la fonction circulation d’air. En outre, les machines à pain consomment généralement moins d’énergie que les fours. Leur prix varie entre 50 € pour les premiers prix et 230 € pour le nec plus ultra de la machine à pain.

 

Un grand nombre d’appareils peut non seulement cuire du pain, mais aussi préparer de la confiture et même des yaourts. On peut aussi réaliser d’excellents cakes à la machine à pain. Si vous préférez toutefois cuire votre pain au four, vous pouvez également vous servir d’une machine à pain simplement pour pétrir et faire lever la pâte, les fouets électriques n’étant souvent pas assez robustes pour la pâte à pain. Une dernière astuce : si vous ne voulez pas déguster votre pain dès la fin de la cuisson, laissez-le refroidir sur une grille. Il sera ensuite plus facile à découper.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !