Touchez du bois : le matériau connaît un nouvel essor dans la construction

Le siège de Regnauer, à Seebruck près du lac du Chiemsee, accueille l'avenir de l'habitat : découvrez la maison à énergie positive Ambienti+.

En Allemagne, le nombre de maisons construites en bois ne cesse de croître. Vous n’avez rien remarqué ? Ce n’est pas étonnant : il n’est pas toujours évident d’identifier une maison en bois au premier coup d’œil. Et pour cause, la structure porteuse constituée de ce matériau naturel est bien souvent dissimulée sous un crépi ou des panneaux solaires. En réalité, bon nombre de maisons tout à fait modernes sont construites dans le plus vieux matériau du monde.

La plupart des maisons en bois sont « préfabriquées » en kit : les éléments constitutifs sont construits en atelier, à l’abri des caprices de la météo, puis transportés jusqu’au chantier. Après un montage des éléments préfabriqués en une à deux journées seulement, la maison est prête ! Une grue transporte les modules, qui peuvent peser plusieurs tonnes, jusqu’à leur emplacement au-dessus de la cave ou de la dalle. La préfabrication fait généralement appel à des machines et outils de haute précision à commande numérique. Les fabricants de maisons en kit sont ainsi à même d’assurer une construction de haute qualité, et de nombreuses entreprises disposent de certificats pour en attester. Les chiffres du syndicat allemand des fabricants de maisons en kit (BDF) sont éloquents : en 2014, la croissance du secteur des maisons bois, individuelles ou jumelles, a pour la première fois dépassé 16 %. Dans le Bade-Würtemberg, ce chiffre est même plus proche de 30 %.

Pourquoi un tel engouement pour les maisons en bois ? Cela s’explique en premier lieu par le matériau. Le bois est particulièrement stable et résistant, pour un poids comparativement peu élevé. Les constructions parasismiques sont ainsi souvent réalisées en bois. Par ailleurs, le bois est une ressource renouvelable : il repousse, surtout lorsqu’il provient de forêt gérées durablement, comme en Europe. Durant la pousse, le bois fixe en outre du dioxyde de carbone, ce qui a un effet positif sur le climat. Le bois contribue par ailleurs notablement à l’efficacité énergétique d’un bâtiment de par sa faible conductibilité thermique. Dans le contexte actuel de transition énergétique et de normes de constructions plus strictes, il s’agit d’un avantage non négligeable. Les fabricants de maisons en kit font preuve d’un esprit d’innovation très développé en matière d’efficacité énergétique des habitations. Avec le matériau bois, il est très facile de réaliser des maisons à énergie positive, qui produisent plus d’énergie que n’en consomment leurs habitants. Un autre point revêt une importance croissante pour les questions de durabilité et de protection de l’environnement : une maison en bois, construite sans films ni matériaux plastiques, peut être démontée et entièrement recyclée.

Les habitants d’une maison en bois ne tarissent pas d’éloge sur le confort d’habitation procuré par les pièces. Le bois non traité absorbe l’humidité ambiante et est capable de la restituer par la suite. Le matériau de construction lui-même contribue ainsi à réguler l’humidité de l’air. Le bois présente donc toutes les vertus : c’est un matériau sain, écologique et un atout pour les économies d’énergie.

Cependant, toutes les maisons en bois ne se valent pas. Divers modes de construction se sont développés au fil des siècles. Le principe d’une construction traditionnelle est le suivant : l’ossature, c’est-à-dire la charpente, est en bois. Autrefois, on comblait les espaces intermédiaires avec des briques ou du torchis. Les constructions actuelles ont gardé le même principe, mais les parois sont dorénavant isolées de manière efficace et recouvertes de bardage ou de vitrage. Ce type de construction a donné naissance aux maisons à colombages, où la structure porteuse constituée de madriers perpendiculaires peut s’élever sur plusieurs étages. Des traverses horizontales et obliques assurent la stabilité de la construction. Ce type de construction est aussi baptisée « à ossature bois ». Le degré de préfabrication est généralement inférieur à celui d’une maison en panneaux de bois, comme pour la majorité des maisons préfabriquées. Dans ce deuxième type de construction, la structure en bois est revêtue d’un bardage bois ou de plaques de plâtre, ce qui assure une excellente isolation thermique. La maison est construite par assemblage de ces panneaux autoporteurs.

La maison en bois par excellence est le chalet en rondins. Il se compose traditionnellement de troncs cylindriques qui, empilés les uns sur les autres, forment les murs de la maison. On construit aussi des chalets avec des rondins à section rectangulaire. Aujourd’hui encore, les parois de certaines nouvelles constructions sont exclusivement en bois massif. Elles sont assemblées en atelier pour former un panneau très dense, qui ne se tassera pas. Ceci permet de respecter les exigences de la réglementation sur l’efficacité énergétique.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !