Le liège, tout naturellement

La structure apparente du liège confère à cette chambre une atmosphère inimitable, à la fois primitive et ultra-moderne.

Élastique, résistant, antistatique et intemporel : le liège est de retour, sous toutes les formes imaginables. Laissez-vous surprendre…

Le liège et le velours partagent certaines caractéristiques : une histoire similaire, notamment. Omniprésents dans les années 1970, les deux matériaux sont ensuite tombés en désuétude. Aujourd’hui, on croise pourtant des hipsters habillés de velours, et le liège revient lui aussi en force dans les intérieurs.

Certains designers visionnaires avaient anticipé cette tendance : dès 2004, Jasper Morrison dessine pour Vitra toute une gamme de tabourets en liège, longtemps restés à part. Des murs au set de table, en passant par le sous-bock classique, bon nombre de meubles et d’accessoires se parent aujourd’hui de ce même matériau. Le revêtement de sol n’est pas en reste,

d’autant que le liège affiche des propriétés séduisantes. Excellent isolant thermique, il est léger, élastique, antistatique, anti-poussière et anti-acarien : idéal pour les allergiques, sans compter qu’il atténue le bruit des pas. Cerise sur le gâteau, c’est un matériau renouvelable puisque l’on peut récolter l’écorce du chêne liège tous les 9 à 12 ans, et ce pendant 200 ans. Autre attribut de poids : sa surface, au toucher inégalable.

En tant que revêtement de sol, le liège peut faire valoir sa robustesse, un atout précieux lorsque la maisonnée comprend des enfants. À la fois élastique et isolant, il n’en est pas moins très résistant. Qui plus est, il diffuse une chaleur agréable et constante sous le pied. L’élasticité du liège soulage en outre les articulations et la colonne vertébrale.

Cette renaissance n’est pas un simple revival. Si le sol en liège classique de nos parents existe toujours, il a fait place à une multitude de nouveaux décors. Le liège constitue en effet un support idéal pour l’application des techniques d’impression numérique modernes. HARO propose ainsi des revêtements de sol alliant le toucher du liège à l’aspect du chêne ou du noyer. (Pour en savoir plus, rendez-vous sur https://www.haro.com/fr/liege/index.php). Perturbant ? Au début seulement… Car bien vite, le naturel revient au galop.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !