Le lieu de villégiature des dieux…Positano

Le lieu de villégiature des dieux…Positano

Il existe des lieux d’une beauté empreinte de magie, qui vous marquent à tout jamais. Positano, une station balnéaire italienne, est l’un d’entre eux : quiconque a déjà admiré la coupole recouverte de majolique de son église Santa Maria Assunta et sa mer d’un bleu profond au coucher du soleil, un verre de vin à la main, ne pourra se défaire de l’envie irrésistible d’y retourner…

 

La côte amalfitaine est l’une des dix plus belles au monde. Divine, elle se jette à pic dans la mer entre la Punta Campanella et Salerno et attire des admirateurs du monde entier. Rien d’étonnant donc à ce que cette contrée des plus célèbres, située au sud de Naples, offre de quoi combler toutes les attentes : une vue sur la mer à couper le souffle, des trésors d’architecture, d’excellents restaurants et un paysage méditerranéen riche en superbes randonnées.

 

Aux premières loges d’un théâtre en plein air

Positano, une petite commune construite en terrasses à même la montagne et formant ainsi une sorte de théâtre en plein air, est l’un des bijoux de cette région. Ses maisons blanches très rapprochées se distinguent par de petits portiques orientés vers la mer et de grandes arches en pierre dans des tons pastel, qui évoquent les facettes des pierres précieuses. C’est à ce trait caractéristique que Positano doit sa réputation de perle de la côte amalfitaine. Avec leurs innombrables magasins, boutiques d’art, cafés et trattorias, les ruelles étroites qui montent et descendent à fleur de colline dévoilent toute la splendeur des lieux. Plus bas, sur la marina, les yachts et autres bateaux de plaisance se pressent tandis que l’on se prélasse et se baigne sur les adorables petites plages de Fornillo, Fiumicello et Arienzo.

Un étage plus haut, la place principale offre une vue magnifique sur l’impressionnante église paroissiale Santa Maria Assunta, datant de l’an 1000. Sous le sol actuel se trouvent les restes d’une mosaïque de style byzantin. Dans la coupole recouverte de majolique, les rayons du soleil font resplendir le toit de reflets multicolores. Né sur la côte amalfitaine, l’art italien de la céramique y révèle encore ses plus belles œuvres.

 

Le sentier des dieux

Le charmant quartier Nocelle, à 450 mètres au-dessus du niveau de la mer, soit une hauteur de 1 700 marches, offre une vue à couper le souffle sur Li Galli, les trois petites îles rocheuses situées dans la baie de Positano. Accessible uniquement à pied, ce quartier est le point de départ d’une délicieuse promenade : un dédale de chemins très anciens mène à travers les Monti Lattari, au-dessus des stations balnéaires de la côte. Le plus connu d’entre eux est le Sentiero degli Dei, le sentier des dieux, qui offre un panorama magnifique sur toute la côte. En dépit de sa vue spectaculaire et de sa végétation luxuriante, le sentier des dieux attire peu de promeneurs, qui lui préfèrent la mer d’un bleu turquoise.

 

En bonne compagnie

Passer l’hiver à Positano était très à la mode au XIXe siècle chez les artistes et intellectuels. L’écrivain américain John Steinbeck et le réalisateur italien Franco Zeffirelli y ont séjourné plusieurs mois afin de s’inspirer de la beauté des lieux. Le designer franco-suisse Le Corbusier était fasciné par les maisons cubiques aux toits plats de cette station balnéaire. Tous trois originaires d’Allemagne, l’intellectuel Walter Benjamin, le philosophe Ernst Bloch et l’écrivain Bertold Brecht, quant à eux, appréciaient le climat de détente typique de Positano.

 

Même avec seulement quelques jours de vacances, un séjour dans ce lieu fascinant du sud de l’Italie vous procurera des souvenirs impérissables.

 

Conseils :

Lecture :

Pour une découverte insolite de la région :

Balades secrètes et gourmandes en Campanie (Anna Bini, aux éditions La Martinière).

 

Hébergement :

Vous trouverez tous types de gîtes ruraux, d’hôtels, de chambres d’hôtes et autres locations de vacances à la rubrique « Côte Amalfitaine » du site italien www.venere.com : www.venere.com/fr/visiter/italie/cote-amalfitaine.html?ref=39851.

 

Transports :

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998, la bande littorale de la côte amalfitaine attire beaucoup de touristes sur son unique route. Les embouteillages sont donc monnaie courante, en particulier le week-end, et les places de stationnement rares et chères. Pour mieux profiter de ce lieu d’exception, il est recommandé de s’y rendre en bus ou en bateau.

 

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !