Grand contrôle de printemps

La balustrade est-elle encore stable ? La peinture intacte ? Chaque propriétaire devrait se poser ce type de question à l’arrivée du printemps. Et bien sûr effectuer les réparations qui s’imposent !

Le gel et les tempêtes hivernales mettent les maisons à rude épreuve. Avec l’arrivée du printemps, le moment est venu de réparer les traces de l’hiver pour assurer la valeur à long terme de votre bien.

Beaucoup de propriétaires ne sont pas près d’oublier la tempête Kyrill qui a frappé l’Europe en 2007, semant la dévastation sur son passage. L’hiver qui touche actuellement à sa fin n’a certes pas été le théâtre de telles catastrophes, mais les fortes chutes de neige dans les Alpes n’ont pas épargné les toits des maisons. Peut-être y a-t-il quelques tuiles de cassées, une gouttière décrochée, ou encore un zinc fissuré ? C’est le moment de se poser ces questions.

Pour autant, pas besoin de conditions climatiques exceptionnelles pour mettre à mal votre bien. Le simple écart de température entre été et hiver, le vent et la pluie, les feuilles mortes et la mousse constituent déjà autant d’agression pour l’enveloppe protectrice de votre foyer. Afin d’éviter qu’une simple fissure ne se transforme en dégât des eaux ou qu’un bouchon de feuilles mortes ne fasse déborder la gouttière à la prochaine averse, consacrez une demi-journée de votre week-end à votre maison, que vous soumettrez à un « contrôle technique » rigoureux. Points à vérifier :

Toit : Quelques tuiles se sont-elles envolées ou déplacées à cause d’un orage ? Les zincs autour de la cheminée ou des chiens assis sont-ils encore en bon état  Le gel a-t-il fendu les revêtements ? Une simple paire de jumelles suffit à vérifier ces aspects. Pour les zones plus difficiles d’accès, faites appel à un couvreur SI vous avez un toit plat, recherchez attentivement la présence de fissures sur le carton bitumé. Démoussez. Cela vaut également pour le toit de votre garage, bien entendu

Paratonnerre : Est-il toujours solidement fixé sur le faîte ou les chiens assis ? 

Gouttières et descentes : Nettoyez-les, vérifiez leur stabilité et les éventuelles traces de rouille.

Façade : Y a-t-il des fissures, certaines zones sonnent-elles creux quand on tape ? Le crépi s’écaille-t-il ? Le mortier de jointoiement s’effrite-t-il au niveau de la maçonnerie de parement ? Autant de signes d’alarme qui justifient l’intervention d’un professionnel. Y a-t-il des marques de coulure sur la façade ? Cela peut venir d’un défaut d’étanchéité du toit ou de la gouttière.

Panneau solaires/photovoltaïques : Faites nettoyer les modules encrassés pour améliorer leur rendement.

Portes et fenêtres : Vérifiez l’absence de fissures, notamment au niveau des joints à l’extérieur. Recouvrez sans attendre les petites fissures dans la peinture afin qu’elles ne s’élargissent pas.

Volets et volets roulants : Vérifiez l’état des joints et des glissières, huilez les charnières.

Balustrade : Secouez vigoureusement la balustrade de votre balcon ou terrasse pour vérifier sa solidité, redonnez un coup de peinture si nécessaire.

Aérations de la cave : Nettoyez et vérifiez les serrures.

Terrasse et allées de jardin : Vérifiez qu’aucun pavé ne s’est descellé et démoussez.

Arbres : Recherchez les éventuelles séquelles d’une tempête et coupez (ou faites couper) les branches cassées.

Si vous effectuez régulièrement ce contrôle de printemps et réparez tout de suite les petits dégâts, vous éviterez la dégradation de votre maison et l’envolée du coût de son entretien. Si vous constatez des dégâts plus importants, c’est le moment idéal pour demander un devis à un artisan. Vous avez en effet largement le temps jusqu’à l’automne, date à laquelle les réparations devront être terminées.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !