Kit de survie pour un été sous les toits

Un bon ombrage est essentiel pour un climat intérieur agréable sous les toits.

Voilà revenues les semaines chaudes, parfois caniculaires, au cours desquelles la température peut rapidement atteindre celle d’un sauna dans les habitations mansardées. Découvrez comment y remédier.

Nous avons beau apprécier le temps estival, il peut devenir insupportable lorsque les températures grimpent trop haut, trop longtemps. Les conséquences sur notre santé se font même sentir à la maison : avec des températures intérieures de 25 °C ou plus, notre concentration et nos performances diminuent, nous nous fatiguons plus rapidement et devenons plus irritables. En outre, lorsque les pièces conservent la chaleur, nous dormons moins bien et notre sommeil est moins réparateur.

Pourquoi donc la température augmente-t-elle autant en été dans les habitations situées sous les toits ? Plusieurs raisons expliquent ce phénomène :

  • Un étage aménagé sous les toits présente généralement une masse d’accumulation nettement moins importante que les niveaux inférieurs construits en dur dont les murs emmagasinent mieux la fraîcheur pour rendre le climat plus agréable.
  • Souvent, les toitures présentent une isolation thermique insuffisante, en particulier dans les maisons anciennes.
  • De grandes surfaces vitrées exposées au sud selon une inclinaison typique freinent à peine la pénétration des rayons du soleil.

Maintenir la chaleur à l’extérieur grâce à des stores
Que faire ? Premier principe de base pour se protéger de la chaleur estivale : empêcher la chaleur de s’installer. Les mesures que l’on peut engager sont différentes selon que l’on est propriétaire ou locataire du logement. En tant que propriétaire, vous pouvez rechercher une solution de fond et faire refaire l’isolation thermique selon les normes actuelles. Toutefois, cela représente un investissement considérable et rend la maison inhabitable pendant plusieurs semaines.

Les fenêtres constituent la deuxième voie d’entrée de la chaleur. Il convient donc de les ombrager efficacement. Le mieux est d’opter pour un ombrage extérieur qui retient jusqu’à 80 % des rayons du soleil. Des stores intégrés dans les interstices d’un vitrage multiple sont tout aussi efficaces puisqu’eux aussi peuvent réfléchir jusqu’à 80 % du rayonnement infrarouge à l’origine de la production de chaleur. Les stores intérieurs sont moins efficaces, mais toujours mieux qu’une absence totale d’ombrage.

Aérer uniquement lorsqu’il fait plus frais dehors
Un facteur décisif du bien-être réside dans l’aération. Résistez à la tentation de garder les fenêtres ouvertes toute la journée ! Cela réchaufferait rapidement les murs et maintiendrait ainsi la chaleur à l’intérieur. Fermez au contraire les fenêtres durant la journée et aérez si possible seulement quand la température est encore agréable à l’extérieur, dans l’idéal la nuit, tard le soir et jusqu’au petit matin. Pour que les murs puissent se rafraîchir, laissez entrer le plus d’air possible en ouvrant grand toutes les fenêtres pour créer des courants d’air.

Climatiseurs : une solution efficace mais énergivore
Enfin, il existe également des solutions techniques. La plus simple est de s’équiper d’un ventilateur. Il ne rafraîchit pas vraiment l’air, mais le courant qu’il génère abaisse légèrement la température ressentie dans la pièce. À l’inverse, les climatiseurs combattent effectivement la chaleur, notamment lorsqu’ils l’extirpent au-dehors à travers des ouvertures pratiquées dans les murs. Encore faut-il obtenir l’accord du propriétaire ! Ils présentent toutefois l’inconvénient majeur de consommer beaucoup d’électricité. Par conséquent, ils ne doivent pas fonctionner en permanence et sont à réserver aux journées très chaudes.

Dernier conseil : veillez à produire vous-même le moins de chaleur possible. L’usage des lampes, ordinateurs, téléviseurs et fours ainsi que les douches chaudes doivent être limités au strict minimum.

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !