Un été à la campagne

Ne resterait-il pas un peu de lait au fond de ce bidon en émail signé Riess ?

Il arrive, léger, plaisant et insouciant comme une fleur des champs : le style rustique, dans sa version estivale, fait chavirer le cœur des citoyens les plus frénétiques.

Le style rustique n’a jamais été aussi en vogue, et pourtant il n’en reste pas moins humble. Toujours égal à lui-même, confortable et rassurant, il nous comble de quiétude et d’épanouissement. C’est ce qui fait tout son charme. Plus qu’un simple style de décoration, il s’est imposé depuis longtemps comme un véritable mode de vie… en harmonie avec la nature, évidemment. Le mobilier suit donc le rythme des saisons : place maintenant à la fraîcheur de l’été, avec ses meubles légers et ses semis de fleurs blanches !

Le bois, star de l’été

Les matériaux naturels, comme l’osier, le zinc, la céramique, le lin, le coton et bien entendu le bois, tiennent la vedette. Ce dernier est généralement brut, huilé ou ciré, voire lasuré blanc, couleur qui allège le bois massif et se prête à tous les meubles campagnards : buffet, vaisselier, canapé… En deuxième position : le bois dans son état naturel, l’osier, mais aussi le fer.

Tissus : n’ayez pas peur des mélanges

Quelques accessoires et textiles aux couleurs différentes suffisent à insuffler un caractère unique à chaque pièce : de petites touches de jaune ensoleilleront l’atmosphère, tandis que le bleu apportera de la fraîcheur à un intérieur majoritairement blanc et le gris sera synonyme d’élégance. Quoi qu’il en soit, contentez-vous d’un nombre réduit de coussins ou rideaux. Pour créer une ambiance champêtre et décontractée, rien de tel qu’un mélange de divers motifs : carreaux et rayures, tissus unis et à fleurs… Cela vaut également pour la vaisselle, souvent assortie aux étoffes.

Attention à la surcharge

Les fleurs fraîchement cueillies, placées dans un vase en céramique, une ancienne bouteille de lait ou un joli bocal en verre, invitent l’été et la campagne dans nos intérieurs. Les accessoires campagnards représentent d’ailleurs bien plus que de simples objets de décoration. Même détournés de leur fonction première, ils se révèlent fort utiles : un arrosoir transformé en pot de fleur, une cagette à fruits convertie en porte-revues, ou encore une échelle en bois en guise de porte-serviettes. Laissez libre cours à vos envies de décoration. Mais attention : le mieux est l’ennemi du bien ! L’excès d’accessoires peut vite virer au kitsch. Après tout, qu’est-ce que la vie champêtre sinon la simplicité ?

Par Tanja Müller

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !