Des pierres naturelles sur le mur d’une chambre

Villa D in Köln / Skandella Achitektur und Innenarchitektur, Rösrath

Les anciens murs en briques créent une atmosphère chaleureuse inoubliable. Mais les techniques modernes permettent elles aussi de produire de superbes effets avec des éléments en pierres naturelles, en béton et même en plastique.

 

Une ancienne ferme avec poutres apparentes, parquet grinçant et poêle en faïence : voilà la maison rêvée. Même les travaux de rénovation les plus fastidieux finissent par être récompensés lorsque surgissent, sous d’épaisses tapisseries et couches d’enduits, de véritables trésors tels que des murs en pierres naturelles irrégulièrement maçonnés. Le sentiment de convivialité qu’ils inspirent est exceptionnel. Très résistants, ces murs n’ont par ailleurs pas besoin d’être peints ni huilés.

 

Mais que les habitants de constructions récentes se rassurent : rien ne les oblige à se passer de ce plaisir. Et pour cause : on trouve aujourd’hui du grès, du marbre ou de l’ardoise « prêt à l’emploi » sous forme de pierres plates, appelées mulots, ou de plaques, que les professionnels collent au mur pour obtenir un effet aussi naturel que leur ancêtre séculaire. Et même le béton peut produire cet effet : économique, il peut être peint de n’importe quelle couleur et s’invite dans d’innombrables décors. Plus le matériau est de qualité, plus les pierres paraîtront naturelles.

 

Le parement, qui imite la pierre, est lui aussi capable de reproduire le style campagnard. Il comprend deux couches : du plastique renforcé de fibre de verre et une surface à base de poudre de pierre ou de marbre. Simple d’emploi, la maçonnerie de substitution se visse tout simplement au mur. Le résultat est étonnamment naturel : c’est la solution idéale pour les logements en location ou les murs de construction légère qui ne supporteraient pas le poids de pierres naturelles.

 

Mais les murs en pierres naturelles ne sont pas seulement esthétiques : ils exercent aussi une influence positive sur le climat intérieur, puisque les pores ouverts permettent au matériau d’absorber, puis de rejeter ultérieurement l’excès d’humidité de l’air. Rien d’étonnant donc à ce que l’ardoise et le grès soient de plus en plus utilisés dans les salles de bains, bases irrésistibles aux robinets et céramiques modernes. Sans oublier leur toucher incomparable…

 

Faites part de vos goûts !

Vous avez déjà voté !